Football
Publié le 03 Mai 2016

Finale du championnat de France football 2015

Initialement prévue le 19 novembre dernier, cette finale du championnat de France Police de football a bien évidemment été reportée à la suite des attentats parisiens perpétrés quelques jours plus tôt. La suspension des activités sportives de la F.S.P.N. n’ayant été aménagée que début février 2016, cette finale avait tout simplement été annulée. C’était sans compter sur la ténacité des conseillers techniques des deux ligues finalistes et la volonté manifeste de l’ensemble de leurs joueurs de disputer cette rencontre vaille que vaille et quand bien même ceux-ci devaient prendre un jour de repos ou mettre la main au porte monnaie. Les secrétaires généraux des ligues Est et Nord se fendirent donc d’un courrier commun à la fédération pour demander la tenue de cette finale à leurs frais mais en sollicitant la mise à disposition d’arbitres fédéraux et la remise du trophée et des médailles qui avaient été gravés à l’époque de la date initiale. Après un accord de principe de la fédération, ne restait plus qu’à trouver une date opportune pour les deux équipes et surtout un bel écrin pour disputer cette rencontre aux airs de revanche puisqu’elle opposait nos joueurs à ceux de la ligue qui les avaient battus 4 buts à 0 lors de la finale 2013 Wasquehal (59). C’est ainsi que les deux sélections régionales se retrouvaient ce 28 avril 2016 au stade Marcel Picot pour succéder aux Parisiens, vainqueurs en 2014.

Le coup d'envoi a été donné par Daniel !Mathieu, ancien joueur de l'équipe de France Police et vainqueur de ce championnat en

La première mi-temps fut une longue séance d’observation où les deux équipes ne voulaient absolument pas se découvrir, offrant ainsi un pâle spectacle aux 150 spectateurs venus garnir les travées d’un stade dans lequel flottait encore les effluves de la remontée de l’ASNL en ligue 1 le lundi précédent et surtout les restes festifs qui s’en étaient suivis… Renaud Hocq, l’arbitre venu de la ligue de Paris, envoyait les joueurs à la pause des citrons (en fait oranges en cette occasion) sur ce score nul et vierge. Heureusement la seconde période fût bien plus enjouée et l’entrée du Mulhousien Florent Gnacadja dans les rangs de l’Est y est sans doute pour beaucoup. Ainsi, ce dernier se procurait, quelques instant après la reprise, une occasion face au gardien mais son petit lob passait juste au dessus du cadre des Nordistes. Quelques frappes lointaines de Nicolas Testard et deux ou trois rushs de Mathieu Villière sur son aile droite trouvaient ou les bras du gardien des jaunes ou les panneaux publicitaires placés de part et d’autres de ses buts mais s’inscrivaient parfaitement dans la domination des gris de l’Est. C’est malheureusement une petite erreur du libéro nordiste qui permit à Florent Gnacadja de se retrouver une nouvelle fois en face à face avec le gardien adverse dont il allait sortir vainqueur pour ouvrir le score à la 66ème minute de jeu. Ce but ne réveillait pas tout de suite les velléités offensives des jaunes puisque se sont même les joueurs de l’Est qui se procuraient de nouveau deux belles occasions de but par Christophe Bruant, qui venait de faire son entrée, et l’intenable Florent Gnacadja malheureusement non converties au tableau d’affichage et qui laissaient surtout les gris à portée de fusil des Nordistes à l’approche des dernières minutes stressantes pour les supporteurs réchauffés par le rythme du match mais également par ce petit soleil printanier.

Le gérant du foyer de la CRS n°39 avait mis les petits plats dans les grands...

A force de reculer et surtout de faire preuve de fébrilité si près d’obtenir ce titre que cette génération mériterait de conquérir, ce qui devait arrivé, arriva à la 87ème, Julien Boul pourtant excellent tout au long de cette rencontre s’inclinait sur un tir à l’entrée de la surface dévié par l’incontournable Sébastien Dautriche suite à un corner mal repoussé. Les deux équipes se retrouvaient dos à dos et allaient devoir passer par la prolongation pour se départager. De nouveau, cette première mi-temps de la prolongation était insipide certainement pour reposer quelque peu les organismes bien entamés par les 90 premières minutes de jeu au rythme soutenu et à l’engagement de part et d’autres. L’ultime période de jeu allait être un feu d’artifice d’occasions puisque aux corps fatigués des uns s’opposaient pour certains la jeunesse ou les qualités physique des autres. Ufuk Kaygusuz, ratissait nombre de passes adverses et distillait ensuite ces ballons vers ses attaquants comme depuis la première minute du match mais c’est bel et bien un milieu adverse qui réussissait un action de classe en se jouant de quasiment la moitié des joueurs gris pour servir Valentin Sabre sur le coté gauche de la surface qui ouvrait son pied droit pour trouver la lucarne de Julien Boul et donner l’avantage à ses couleurs à la 113ème.

La coupe et les médailles

Malgré un dernier baroud d’honneur des joueurs de l’Est qui acculaient les jaunes aux abords de leur surface et des déboulés de l’infatigable mobylette, Philippe Klein, sur son côté gauche qui s’offrait même un sprint à la 119ème minute pour aller rattraper un attaquant adverse filant au but avec 10 mètres d’avance sur lui, le score n’allait plus évoluer et les joueurs de l’Est devaient un nouvelle fois s’avouer vaincus face à cette bien belle équipe nordiste du capitaine Nicolas Beakert qui s’offrait ainsi un beau jubilé avant de devenir les jours prochains le nouveau CTL de cette sélection. L’ensemble des acteurs de cette finale mais également une bonne partie des instances dirigeantes de la ligue Est, des permanents des deux ligues et quelques invités comme nos amis franciliens Didier et Eric venus en voisins, regagnaient le foyer-bar de la CRS n°39 pour la cérémonie de remises des médailles et du trophée par M. Christian Lajarrige, président de la ligue Est. Après quelques remerciements à l’adresse du Grand Nancy pour la mise à disposition de ces belles installations et de la CRS n°39 pour son accueil.

Christian Lajarrige offrait un petit souvenir au trio arbitral et félicitait les vainqueurs comme les vaincus pour le spectacle et le suspense proposés lors de cette belle finale et invitait chacun au buffet dînatoire…et préparatoire aux festivités !

Nicolas Wadoux, Renaud Hocq & Aurélie Efé, trio arbitral de cette finale