Vie associative
Parachutisme
Publié le 17 Déc 2015

le Parachutisme et la FSPN.

Le parachutisme et la FSPN

Le parachutisme a vu le jour dans la police nationale grâce à 2 associations parachutistes l’A.P.P. et le P.C.M.I à la fin des années 70. Très vite, ces associations se sont affiliées à l’union sportive de la police française (U .S.P.F.), qui est aujourd’hui la F.S.P.N.
Hubert WINTER de la police parisienne a été le 1er responsable policier de l’organisation du championnat national de parachutisme de la police nationale.
A cette époque, les pratiquants étaient des policiers qui avaient connus cette discipline par le service militaire obligatoire. De retour dans la vie civile, ils ont voulu poursuivre le parachutisme dans le cadre sportif. Très vite le bouche à oreille en a fait venir d’autres.
Les premières activités de cette discipline étaient la voltige et la précision d’atterrissage.
Cette dernière était particulièrement difficile car le matériel était peu ou pas maniable. C’était l’époque du parachute rond hémisphérique. Pour cela, le policier parachutiste se devait d’affiner le largage. Mais qu’est-ce que le largage ? En parachutisme c’est le moment d’abandonner un aéronef dans le but d’atterrir le plus près possible d’un point donné. Depuis, la précision d’atterrissage a pris le pas sur la voltige et reste la seule discipline pratiquée en coupe de France Police.

Le policier et le parachutisme

En 1985, est créée le R.A.I.D, unité d’élite de la police nationale avec une section parachutiste. Bien évidemment, la précision d’atterrissage était indispensable pour ces policiers. D’où l’intérêt de l’existence de cette discipline au sein de la F.S.P.N. Mais ce n’est pas le seul.
En effet policier et parachutiste partagent deux points communs : le risque mesuré et encadré où le maître mot est la sécurité.
Si le métier de policier est un métier à risque à juste titre au vu des derniers événements qui sont survenus en 2015, il en est de même pour le parachutisme qui fait partie des 5 sports à risque reconnus par le ministère des sports.
Aussi, la pratique du parachutisme par le transfert très positif de ce sport va permettre au policier de développer certains aspects de sa personne et de ses sensations. Le fait de quitter un avion en vol n’est pas un acte normal dirait un psy. Mais cette action réfléchie va développer chez le policier une meilleure gestion du stress, la mesure du geste, la maîtrise de soi. L’objectif étant de mieux appréhender l’intervention par une préparation de tout instant définissant les principes de sécurité avant toute action.

Depuis plusieurs années, nous permettons aux policiers de découvrir cette discipline grâce à l’association des parachutistes de la police nationale.
Certains d’entre eux n’ont pas hésité à participer à quelques compétitions civiles et police. L’équipe des parachutistes de la police nationale a toujours été très bien représentée lors des compétitions internationales, nationales avec quelques podiums à la clé. Elle a également participé à des manifestations aériennes dont certaines non sans difficulté, comme les sauts devant la préfecture de Lille lors de la journée des métiers de la sécurité, le saut avec le ballon et les drapeaux sur le stade de Clairefontaine lors de la finale de football USPE entre la France et la Tchéquie.

Nord Atlas(1)

Articles similaires :
Ligue Hauts de France Normandie
Autres sports
Publié le 05 Fév 2019

URGENT – APPEL A CANDIDATURE POSTE DE CONSEILLER TECHNIQUE DE LIGUE

+
Ligue Publication nationale
Parachutisme
Publié le 19 Mar 2018

Un parachutiste du ministère de l’intérieur mis à l’honneur lors de l’assemblée générale de la Fédération Française de Parachutisme.

+