Est
Cyclisme
Publié le 01 Juin 2018

BEAU SUCCES POUR LA RANDONNEE DE LA VALLEE DE LA LOUE !

La vie de l’homme est ponctuée d’anniversaires.

Certains importants, d’autres moins, mais toujours salués comme autant de pierres nécessaires à l’édifice de notre mémoire collective et individuelle.

Le passé forge le futur, notre futur.

Et c’est pourquoi je tiens à saluer dans ces lignes la perspicacité et l’audace d’Étienne Grillon l’organisateur de la randonnée cycliste qui nous occupe aujourd’hui.

Comment réunir sous une même bannière sport populaire et révolution picturale ?

Tout simplement en invitant les fanatiques de la petite reine de la ligue Est dans la ville qui vit naître en 1819 (bientôt 200 ans!) Gustave Courbet chef de file du courant réaliste et mondialement célébré pour une toile de 46 cm par 55 cm.

C’est une fois réunis ce jeudi 31 mai que la magie pouvait s’opérer ; tout était en place pour fêter le 152° anniversaire de 2 événements majeurs : la réalisation de « L’Origine du monde » (exposé au musée d’Orsay depuis 1995, avis aux a-mateurs, ahahah) et la 1ère apparition du « bicycle » créé et breveté par Pierre Lallement (en remplacement du « vélocipède »).

Quelle année que cette année 1866 !

Encore Merci à Étienne d’avoir su faire le lien entre art et sport.

J’ignore combien, parmi la cinquantaine de participant.e.s, ont été sensibles à cette commémoration, par contre je suis sûr à 100 % que le parcours a fait l’unanimité.

Et là aussi Étienne fit preuve d’excellence (comme dans son métier d’ailleurs) en proposant un tracé végétal.

Je m’explique.

Imaginez une branche d’un vieux sapin du Haut-Doubs avec ses aiguilles, la tige principale étant la route départementale serpentant le long de la Loue et les aiguilles autant de grimpettes de plusieurs kms à emprunter en aller-retour.

Étienne avait sélectionné 8 ascensions avec différents dénivelés (tous énergivores !) pour satisfaire tout le monde, chacun a son rythme puisque cette année n’était pas qualificative pour « les France ».

Etienne donne ses dernières consignes avant de mouiller le maillot !

Sur une longueur maximale de 105 kms il y en eut pour tous les niveaux. Même Romain notre cher animateur territorial décida de remonter en selle pour l’occasion et voir les progrès accomplis depuis son titre de Champion de France Amateur en 2000.

Il semblerait que le cocktail prise de poids (légère), cigarettes (seulement quelques unes par jour) et vieillissement (imperceptible) ne soit pas le régime gagnant pour le maintien (et je ne parle pas d’amélioration) des performances…

Les forçats de la route connurent des fortunes diverses entre petite fringale, coup de mou, coup de chaud, la pépie (attention la pépie vient aussi en mangeant !!!) et… crevaisons.

Ce furent les bisontins qui payèrent le plus lourd tribu moins à cause des cailloux arrachés au relief par les intempéries que par un manque total de préparation ; entre celui qui, avec ses 2 mains gauches, n’arrive pas à utiliser une bombe anti-crevaison basique (il se reconnaîtra) et l’autre qui remonte une 2° chambre à air encore plus poreuse que la 1ère et qui finit sa virée dans la voiture balai (il se reconnaîtra aussi), on peut dire que les locaux étaient bien inexpérimentés aujourd’hui !

Et je ne parle pas de ceux que l’on n’a jamais vus sur l’itinéraire (encore Besançon !).

Cette année ce team manquait cruellement de leader, de Patron (lui aussi se reconnaîtra)…

J’avais parfois l’impression d’assister à un rallye routier motocycliste du CMPN !

Heureusement que les autres équipes assurèrent, notamment celles du Grand Est malgré les kms accumulés pour venir.

Spéciale dédicace aux filles que je n’ai pas entendues se plaindre, bien au contraire.

Vers 13h30 tout le monde était de retour pour l’apéro et un repas réparateur servis avec entrain par nos collègues de l’USPHD avec une tombola mise en place par Sabrina de la MGP BFC et Michel, son vice-président.

Toujours la même convivialité pendant cet agape et un grand Merci aussi à la municipalité d’Ornans pour la mise à notre disposition de ses installations.

C’est toujours un plaisir d’évoluer dans le Haut-Doubs surtout sous le soleil et cette partie de la Loue vaut vraiment le détour ; à pied, à vélo, en auto ou en moto (avec l’accent !).

PHOTOS

Articles similaires :
Ligue Est
Cyclisme
Publié le 26 Avr 2018

RANDONNEE CYCLISTE DE LA VALLEE DE LA LOUE

+
Ligue Est
Cyclisme
Publié le 03 Oct 2017

Championnat de France de cyclisme

+