Publication Fédérale
Challenge écoles
Publié le 16 Oct 2018

Challenge des ENP 2018 – Un petit air de Ruhpolding

À l’occasion de ses 20 ans d’existence, l’ENP Nîmes, sous la houlette de son directeur M.Gil Andreau, recevait le 6 octobre , la première finale du challenge des écoles de police.

Pour rappel, la compétition a été lancée au mois de mai par une course organisée à l’ENSP Saint-Cyr au Mont d’Or puis sur 11 autres écoles de police.

Chaque école se servant de ce rendez-vous pour définir ses 5 meilleurs concurrents (2 filles et 3 hommes) afin de la représenter lors de la finale.

Quinze équipes étaient présentes sur la ligne de départ et non douze car dans le cadre son jumelage, Nîmes avait proposé aux trois écoles étrangères présentes sur site de se joindre à la compétition. Ainsi nous avons pu compter sur des policiers Roumains de Campina, Polonais de Legionowo et Allemands de Mecklenburg.

Cette finale était également honorée par la présence de Mme Isabelle GUILLOTEAU, Directrice Centrale Adjointe de la DCRFPN , qui assistait avec enthousiasme à l’intégralité de la journée.

 

Place à la course

Sur la matinée, un format de course inédit était proposé en complément du relais prévu l’après-midi.

Introduit sur la présélection de Reims où  Jean-Yves Frère, seul directeur à avoir fait le déplacement ce samedi, avait souhaité deux épreuves complémentaires, les femmes et les hommes allaient prendre le départ des « Team sprint ».

Une fois n’est pas coutume, les hommes  s’élançaient les premiers.

Dans une course  en relais avec un 400m et un tir  par coureur puis une arrivée groupée sur 200m, c’est une équipe de Périgueux solide qui s’imposait devant Nîmes et Roubaix. Les deux formations terminaient dans un mouchoir de poche avec 1 seconde d’écart.

Chez les filles, Nîmes ne laissait  pas de place au  suspense. « Les gazelles » assommaient d’entrée la concurrence tant par la course que par la précision d’un tireur d’élite. Reléguées à 28 secondes, les Malouines s’emparaient de la seconde place devant des Roubaisiennes talonnées de près par de surprenantes Polonaises qui découvraient l’épreuve.

Après une pause méridienne bien méritée, les athlètes regagnaient le stade avec une belle surprise. Attiré par la clameur du matin et un village des partenaires des plus attrayant, le public s’était massé en grand nombre dans les tribunes.

Il ne  fallait pas longtemps à notre speaker pour mettre tout ce petit monde dans l’ambiance en engageant un clapping d’anthologie. On se serait cru sur une coupe du monde de biathlon du côté de Ruhpolding.

 

La pression était maintenant sur les épaules des 75 participants.

 

Le relais mixte, l’épreuve reine !

Pour rappel, celle-ci se compose de 3 boucles de 400m entre-coupées par 3 sessions de tirs laser pour chaque relayeur, le dernier tour se faisant en équipe avec une arrivée groupée.

On aurait pu s’attendre à une baisse des performances suite aux excellents temps réalisés le matin par nos concurrents mais rien de tout çà.

Bien en jambe et à l’aise au tir, les écoles qui s’étaient entraînées avec les armes laser toute l’année se retrouvaient logiquement en tête.

Comme le montre la vidéo, Roubaix et Nîmes se lançaient dans un mano à mano.

Troisième tir, Nîmes,  premier sur le pas de tir, se fait surprendre par Roubaix

En embuscade, St Malo parvenait à jouer son va-tout avec son dossard 75. Faisant  très grosse impression sur la piste, la dernière relayeuse propulsait son équipe sur la seconde marche du podium au grand dam de Roubaix.

 

Classement général :

Il était calculé sur les résultats des 3 courses , ainsi l’ENP Nîmes terminait à la première place du Challenge Écoles de Police 2018 , devant Saint Malo et Roubaix.

Suivaient Reims, Montbeliard, Légionowo ,Toulouse, Oissel, ENSP1 (Saint-Cyr au Mont d’or), Sens, Périgeux, Chassieu, Mecklenburg, ENSP (Cannes Écluse) et Campina.

Classement individuel :

Chez les femmes, on retrouvait Saint Malo puis les Nîmoises pour les places deux et trois tandis que chez les hommes Roubaix (1er et 3ème) laissait la seconde place à St Malo.

Les résultats complets ici

Cette finale, tout comme les 12 épreuves qualificatives, montrent l’intérêt de ce combiné policier. Course sportive inédite dans sa forme, elle intègre des principes fondamentaux liés à notre cœur de métier : alternance de phases d’endurance et de concentration et demandant également une cohésion dans l’accomplissement de l’épreuve.

La FSPN tenait à remercier tous les acteurs qui sont intervenus de près ou de loin dans ce challenge.

Vivement la prochaine édition

 

Articles similaires :
Ligue Publication Fédérale
Challenge écoles
Publié le 05 Juin 2018

Challenge Ecoles – Combiné Policier 2018 : c’est parti

+