Équipes de France Police
Course hors stade
Publié le 30 Oct 2018

LES FRANÇAIS CHAMPIONS D’EUROPE POLICE DE MARATHON

Après les handballeuses, les cyclistes et les triathlètes, les marathoniens permettent à la France de continuer sa moisson de médailles en 2018 sur les championnats d’Europe Police.

La sélection tricolore d’athlétisme qui était engagée dimanche dernier à Dublin (IRLANDE) sur la septième édition de la discipline marathon a réitéré son exploit de 2014 avec deux podiums par équipe.

Les hommes ont une nouvelle fois arraché l’or tandis que les femmes ont terminé à la troisième place au terme d’un suspens haletant.

Les deux équipes remaniées et très rajeunies pour l’occasion avaient pour but de prouver que l’encadrement national avait parié sur les bons éléments. Force est de constater que le duo Christophe CAMPAGNE / Georges DE ARAUJO ne s’est pas trompé en constituant un groupe taillé pour la gagne.

Revenons plus en détail sur cet exploit.

C’est donc en terre irlandaise et plus précisément dans la ville natale d’Oscar Wilde que l’USPE organisait son évènement international. Le marathon de Dublin servait de support à la mythique distance de 42.195 kilomètres. Drôle de choix quand on connaît les températures de l’époque et le dénivelé positif de presque 400 mètres.

Bref les conditions n’entamaient aucunement le mental de nos troupes concernées et concentrées. Même la préparation sous 2 degrés devenait source de motivation dans la bonne humeur.

 

À 9h00 le signal du départ retentissait. Le Chef de délégation Patrick YVARS voyait les hommes de l’Intérieur prendre la tête de la course. Nos meilleurs ennemis (allemands) accompagnés des sujets de sa Majesté suivaient dans un rythme effréné.

Stratégie oblige, les filles adoptaient les mêmes consignes de course et se retrouvaient dans le groupe de tête de la catégorie. Par contre la lutte se jouait à quatre avec le Danemark qui se mêlait à la bataille.

Tout se déroulait à merveille pour la France avec un plan respecté à la ligne.

Concernant la course des hommes, la situation restait figée jusqu’au semi où les choses évoluaient. Quatre avions de chasse étrangers faisaient mouvement vers l’avant. Se sentant en forme, les deux plus jeunes tricolores essayaient de suivre et emboitaient le pas. Les autres bleus restaient groupés en pensant déjà au classement par équipe. Quelques kilomètres plus tard, les réacteurs de la patrouille de France s’essoufflaient derrière la royal air force et la luftwaffe. les jeunes talents comprenaient que le classement individuel était hors de portée. La tentative nécessaire mais infructueuse permettait aux quatre alpha jet de revenir sur leader 1 et 2 et de se repositionner en formation. Désormais, place à l’objectif principal, la médaille d’or par équipe.

Chez les femmes la situation était identique jusqu’au semi où nos françaises qui étaient jusqu’à alors groupées décidaient de se mettre à leur propre rythme personnel. Pour rappel le classement par équipe des féminines était défini avec le temps accumulé à l’arrivée des trois premières de chaque Pays. La France ne pouvait donc se permettre un abandon sous peine de ne pas être classée. Le Royaume-Uni et l’Allemagne prenait de l’avance et la troisième place se jouait avec des danoises qui couraient en équipe constituée.

À l’arrivée la pression se faisait sentir non pas sur les bières mais sur les staffs des sélections nationales. Chez les hommes, le classement était établi sur les quatre premiers de chaque Nation. Notre premier français franchissait la ligne en 2h28’55 à la 6ème place. Éric ZIMMERMANN battait son record personnel.  Malik AITELHADJ terminait 8ème en 2h30’12 devant son compatriote Ludovic GAILLARD en 2h30’27. Jean-Noël VILLAIN arrivait à la 11ème place en 2h30’56 et nous octroyait la médaille d’or. Nicolas WEBER à bout de souffle en hypoglycémie arrivait 15ème en 2h33’04 alors que son équipier Romain ANGLADE terminait son labeur à la 23ème place en 2h36’07.

À ce moment précis les attentions se focalisaient sur le classement féminin.

La première française Julie BERNARD s’emparait de la 8ème place en 2h58’09. Cécilia GEPPIER arrivait 12ème en 3h06’19. Venaient ensuite les trois danoises groupées (14ème, 15ème et 18ème) qui pensaient figurer sur le podium. C’était sans compter sur Nilufer TEKE qui arrivait quelques minutes plus tard en 3h24’09 à la 24ème place.

Elle les privait du bonheur de la médaille de Bronze qui revenait aux bleues. Magnifique.

Les membres de l’équipe de France Police n’avaient plus qu’à enfiler leurs belles tenues de soirée pour les cérémonies protocolaires.

Une fois de plus, la Fédération Sportive de la Police Nationale a pu compter sur ses athlètes.

Félicitations à toute la délégation française pour son parcours et ses résultats.

R.B.

Articles similaires :
Ligue Équipes de France Police
Course hors stade
Publié le 26 Oct 2018

ROAD TO DUBLIN

+
Ligue Vie associative
Publication Fédérale
Publié le 21 Fév 2018

NOTICE LICENCE 2018

+