Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 23 Juin 2020

PORTRAIT 11(CTL HAND) : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

A la rencontre de nos bénévoles…
Historiquement le handball policier français s’est souvent distingué à l’occasion des championnats d’Europe police de l’USPE (Union Sportive des Polices d’Europe) que ce soit chez les filles ou les garçons.
Les récompenses sont les résultats d’un encadrement de qualité et de joueurs et joueuses de haut niveau.
Nombreux sont nos policiers qui par le passé ont foulé les parquets de l’élite civile. Certains ont raccroché les baskets mais ils continuent d’œuvrer au sein de notre fédération.
La ligue Centre Loire Bretagne peut aujourd’hui s’appuyer sur un CTL qui met ses compétences et son expérience au service de nos handballeurs et handballeuses.
Nous avons le plaisir de vous présenter Pierre.

CLB : Bonjour, Peux-tu te présenter ?

Bonjour j’ai 41 ans je suis marié et j’ai deux enfants. Je suis originaire de la région nantaise. Je suis entré en école de Police en 2005 au CFP de Nantes, puis avoir passé une dizaine d années sur Paris je suis a la PAF depuis septembre 2016. Ma première licence FSPN remonte à mon année en école de Police (2005)

CLB : Parle-nous de ton expérience de sportif ?

J ai pratiqué le handball pendant 30 ans au sein de différentes équipes (ASB REZE N1 , HBC Nantes N1 , CESSON SEVIGNE D2 , HBCNANTES de 2003 à 2013 (Champion de France N1, D2,) puis professionnel au HBCN pendant 2 ans. Médaille de bronze au Championnat d Europe Police en 2016 au Danemark !J’ai terminé ma carrière en N2 dans un club de la périphérie nantaise.
Depuis que j ai arrêté le handball, je me suis mis au Golf pour essayer dans un premier temps puis c ‘est devenu une passion.

CLB : Quel est ton rôle au sein de la Ligue ?

Je suis CTL Handball garçons et filles au sein de la ligue depuis 4 ans, j ai succédé a Pascal P.
Sur le poste je suis seul malgré l étendue de notre ligue.

CLB : Le rôle de cadre technique, tu l’as connu dans la police ou étais-tu déjà impliqué dans ta vie privée ?

Concernant le rôle de cadre technique, j étais déjà impliqué dans la vie privée car j entraîne des équipes jeunes et j aime cette fonction de transmission de savoirs aux plus jeunes.

CLB : Comment procèdes-tu dans l’exercice de tes fonctions ?

Vis-à-vis des stages régionaux, il m’est très difficile voire impossible d’en organiser dans la mesure où il n’y a pas assez de participants et la superficie de la ligue est un frein a cette organisation.
En vue des championnats de France, je procède de la façon suivante : 6-8 mois avant la compétition j envoie un télégramme de recensement puis suivant le nombre de candidatures, j’organise généralement un stage de 3-4 jours avec entraînements et matches amicaux avant, pour faire une sélection.
Au niveau de la ligue, cela se passe relativement bien. Pour ce qui est de la communication, il est difficile pour les collègues d avoir des informations concernant les épreuves, certains ne sont pas au courant des télégrammes de recensement …

CLB : En dehors des championnats régionaux FSPN, participes-tu avec ton équipe à des rencontres civiles ?

Il est impossible de faire des rencontres civiles avec l équipe car elle se compose de : 1 joueur de Quimper, 6 joueurs d’Orléans, 4 de Nantes, 1 d’Angers.

CLB : Comment gères-tu ton investissement associatif avec ta vie professionnelle et personnelle ?

J’improvise en fonction de l’actualité, cela représente beaucoup de temps au téléphone pour trouver les joueurs ou joueuses et les matches amicaux.
D’un point de vue perso, j’ai du temps pour organiser et en s y prenant longtemps à l’avance j’évite les mauvaises surprises.
Pour l’évolution de la Ligue et plus particulièrement de ma discipline je pense qu’il serait intéressant d’avoir un ou une adjointe sur le Centre Val de Loire afin de faire peut être un regroupement régional et par conséquent une sélection.

CLB : Dans ton sport que penses-tu du nombre de pratiquants que tu peux voir sur les régionaux ?

On ne peut pas dire que l’offre des activités régionales soit satisfaisante puisqu’il n ‘y a pas assez de participants à chaque régional, il faut dire qu’avec les périodes que nous venons de vivre les collègues ne sont pas libérés facilement ou rappelés. Afin de rendre nos championnats plus attractifs, il faudrait je pense organiser 2 régionaux afin de couper la ligue en 2 puis faire une sélection suite à ces régionaux.

CLB : Quels seraient tes besoins pour développer ta discipline ?

Besoin de soutien humain afin d’être plus présent sur la ligue vue sa taille, d un point de vue logistique, deux jeux de maillots par équipe me paraît primordial ainsi qu’un sweat ou une veste afin de représenter correctement notre Ligue.

CLB : As-tu des partenaires qui te soutiennent ?

Je n’ai pas de partenaires mais c’est une démarche que j’envisage à l’avenir.

Articles similaires :
Ligue Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 17 Sep 2020

PORTRAIT 18 (PRÉSIDENT CHATEAUROUX) : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

+
Ligue Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 13 Sep 2020

PORTRAIT 17 (PRÉSIDENT ASSO DREUX) : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

+