Est
Autres sports
Publié le 15 Sep 2019

Randonnée pédestre des 4 lacs

Combien de suicides, combien de drames, combien de familles éplorées faudra t’il encore pour prendre à sa juste valeur la lutte contre les risques psycho-sociaux au sein de notre corporation ? Au moment de notre action, 50 de nos collègues ont choisi de mettre fin à une situation psychologique qu’ils ne supportaient plus, peu importe que celle-ci soit imputable ou non à notre profession. L’important est de maintenant prendre en compte cette situation alarmante au sein de nos rangs et de tenter de l’enrayer. Pour cela, notre directeur général a rédigé en mai dernier une note de service à destination de l’ensemble des policiers dans laquelle il donnait quelques axes de réflexion notamment en (re)créant des liens de cohésion et de convivialité dans les services via les amicales, les associations…et la FSPN. Qu’à cela ne tienne, depuis quelques années déjà, la ligue Est de la FSPN essaie de sortir de leur service des collègues, administratifs, techniques ou actifs, en leurs proposant des activités accessibles à tous et sans finalité compétitive (journées féminines, sorties cyclotouristes, randonnées pédestres…). Ainsi, ces journées permettent à nos licenciés de se retrouver autour d’une activité sportive tout en partageant des moments de convivialité autour d’un barbecue, d’un repas en commun voire d’un simple sandwich ! Pour cette reprise après les vacances estivales et avant d’affronter une rentrée sociale annoncée comme terrible, nous proposions une randonnée pédestre autour de 4 lacs  vosgiens de 15 kilomètres de marche pour un peu plus de 700 mètres de dénivelé positif avec une pause déjeuner dans une auberge. Très vite, les inscriptions se succèdent sur notre messagerie jusqu’à arriver au moment de saturation imposé par le nombre de places dans la salle de restauration : 60 ! Quel succès ! Malheureusement, c’était sans compter sur des chefs de service probablement non destinataires de la note de notre DGPN ou certainement trop sûrs de la bonne santé morale de leurs troupes…et qui ont par conséquent refusé la facilité de service à plusieurs de nos collègues désirant participer à cette journée. A ce moment précis de la rédaction de cet article, j’espère au plus profond de moi ne jamais avoir besoin de rappeler cette situation parce que le pire sera survenu dans ce service ! Voilà en quelques lignes la situation rocambolesque dans laquelle nous nous trouvons, d’un côté, une administration qui met à disposition des moyens humains, matériels, mobiliers et financiers pour entre autres choses lutter contre un dramatique fléau, et d’autre part des chefs de service de cette même administration qui s’appliquent à refuser ce fonctionnement. Mais ne vous trompez pas, ces écrits ne sont pas un signe de renoncement, mais bien au contraire une nouvelle preuve de notre engagement à la cause du sport et par conséquent au bien-être de nos collègues et si nos petits rendez-vous peuvent simplement nous permettre d’identifier un seul collègue en détresse psychologique pour une prise en charge postérieure, nous aurons gagné !

Quelle vue…mais celle-ci se mérite !

Finalement, ce sont donc 40 collègues qui se sont retrouvés sur le parking du Dreieck-Lac Vert, lieu de départ du parcours du jour. Que vous dire de plus sinon que les paysages étaient sublimes, l’ambiance fantastique, la pause déjeuner revigorante (merci à l’Auberge du Lac Noir et son sympathique personnel), l’effort quelque peu plus difficile que prévu, mais cette journée aura permis des retrouvailles trente-deux ans après l’école de Police, n’est-ce pas Franck et Jean-Michel, ou tout simplement de tisser des liens entre collègues venus de services géographiquement éloignés, que seuls ces rendez-vous peuvent créer.

Ça grimpe…

Après plus de 5 heures de marche effective, tous se retrouvaient sur le parking du départ, transpirants, éreintés et courbaturés, mais fiers d’avoir participé à cette belle journée. Pour certains, la convivialité perdurait lors du trajet retour puisque plusieurs minibus, dont celui de la ligue, ramenaient ces marcheurs du jour vers leur résidence. Concernant notre véhicule, certains narraient leur effort et surtout leur ressenti, d’autres racontaient des blagues potaches pendant que les plus fatigués tombaient dans les bras de Morphée sous la conduite assurée de notre chauffeur Benoit ! Pour ceux qui ont raté cet épisode, l’acte II a lieu vendredi prochain au départ du col du Hantz !!!

G.M.

 

Articles similaires :
Ligue Est
Autres sports
Publié le 13 Nov 2019

Journée 100 % féminine

+
Ligue Est
Autres sports
Publié le 10 Oct 2019

+