Est
Tir aux plateaux
Publié le 30 Avr 2019

Tir aux plateaux à Sologny (71)

Quelle est la différence entre un bon et un mauvais chasseur ?

Après avoir visionné une nouvelle fois le sketch incontournable des Inconnus la réponse reste ouverte…

Si, pour les humoristes et bon nombre de nos concitoyens, la question reste entière, nous, au comité BFC, on a voulu en savoir plus en allant sur le terrain, au contact des ces fameux adeptes du fusil à 2 coups, les thuriféraires du tir aux plateaux.

Déjà, dans nos habitudes de policiers chevronnés, il n’y a pas d’usage de l’arme sans initiation ni pratique régulière ; 3 tirs de 30 cartouches dans l’année, a minima, c’est la règle.

Alors je ne vous parle pas de nos compétiteurs du jour qui alignent les cartouches comme la dévote égrène son rosaire !

Afin d’éviter l’erreur grossière de mener une enquête au sein de nos propres troupes et ainsi fausser notre jugement par excès de sympathie, nous avons enrichi notre panel par la venue de nos collègues de la ligue AURA toujours prompte à nous envoyer du renfort (encore merci à vous, Agnès et Fabrice).

C’est donc à travers ces 10 collègues triés sur le volet que nous avons pu avancer dans cette recherche, jusqu’à présent infructueuse, de la différence entre…

Comme tout bon examen il y a une partie pratique et une partie verbale dite théorique.

La partie pratique :

– 4 séries de tir de 25 plateaux (2 le matin et 2 l’après-midi, les plus redoutées !)

– 5 tireurs sur le pas de tir en rotation.

– Chaque tir raté (c’est hélas arrivé) est signalé par l’usage d’un avertisseur de type trompette pour vélo, qui informe l’ensemble des compétiteurs de l’échec cuisant de l’un d’eux. Perte de point et publicité sonore, la double sanction !

Une nouvelle fois ce furent nos amis rhodaniens qui l’emportèrent avec un David en grande forme, le Stéphanois aligna 83 plateaux sur 100, juste talonné par notre nouveau CTL, Laurent le Mâconnais qui échoua d’un seul petit point et ce fut Lionel, l’Ardéchois, qui compléta le podium avec 79 points.

 

Belle performance quand on sait que la présence d’Eric, notre nouveau DTN, était un élément supplémentaire à prendre en considération dans la gestion du stress !

La partie verbale :

Le repas, qui fut un florilège d’histoires de… chasse. Ces fameuses conversations où les comptes se règlent en toute partialité : « Si j’avais été à sa place j’en aurais tué le double, voire le triple ».

Bref, toujours la question du bon et du mauvais chasseur…

En fait, c’est à l’issue de la compétition que l’évidence me sauta aux yeux alors qu’elle était devant moi depuis le 1er tir : les concurrents, tous les concurrents, étaient toujours calmes et concentrés, à aucun moment il n’y eut de gestes ou de paroles déplacées, le respect de l’autre était total.

J’étais en présence, aujourd’hui, de bons chasseurs…

Un grand Merci pour tous les participants pour leur sérieux et leur bonne humeur et surtout au président du club, Bernard THILL, qui a mis gracieusement ses installations à notre disposition.

PHOTOS

 

 

Articles similaires :
Ligue Est
Tir aux plateaux
Publié le 29 Mai 2019

Tir aux plateaux Grand Est

+
Ligue Est
Tir aux plateaux
Publié le 28 Mar 2019

Tir aux plateaux Grand Est

+