Est
Autres sports
Publié le 10 Oct 2019

Signes des temps (signa temporum) ?

La question peut en effet être posée devant le nombre d’engagements à notre rencontre de badminton qui se déroulait hier à la maison des sports de Chalon/Saône (un grand merci à la municipalité qui répond toujours présente lors des organisations FSPN).

31 postulants, du jamais vu depuis ma prise de fonction il y a bientôt 4 ans (p….. 4 ans déjà, ça sent la fin !!!).

Évidemment et hélas, il y eut des défections (7) de dernière minute liées pour certains à un état physique défaillant et pour d’autres à des contraintes de service.

Il faut dire que le climat social, avec cette revendication nationale des agriculteurs, n’était guère propice à la libération des effectifs.

Et pourtant.

Même si bon nombre d’entre eux prirent sur le temps de repos, ou descente de nuit, ou vacances, beaucoup d’autres eurent l’aval de leur hiérarchie pour venir en découdre sur le parquet chalonnais.

Et c’est là que je remarque un changement significatif à notre endroit chez certains chefs de service.

Ces fameux signaux concrets tant attendus.

Je sais que pour Gilles, notre cher secrétaire général de notre ligue, ce n’est pas encore suffisant ; son impatience est aussi légendaire que sa pugnacité.

Néanmoins, Gilles, ce frémissement me semble de bon augure et le sport dans la Police Nationale, avec, en corollaire la recherche d’un certain bien-être, prend un nouvel essor – bien aidé,il est vrai, par la circulaire (du 27 mai dernier) de notre directeur général Eric Morvan.

Peut-être suis-je trop optimiste ou profondément naïf – les deux à la fois ?

Mais cette fois-ci j’y crois, au moment où je vais tirer ma révérence…

Ceci étant, retour au concret avec cette fameuse rencontre de badminton organisée par les troupes de Bruno, président de l’ ASP Chalonnaise – Béatrice et Cyril (secondés par Charlene et Quentin à la fois organisateurs et joueurs).

Avec l’aide de Pierre, notre CTL, la formule de poules fut retenue avec 3 masculines et 1 féminine (de 4 filles).

7 cours étaient à notre disposition et ce ne fut pas de trop pour la soixantaine de matches de qualification du matin.

On peut regretter les blessures (légères mais suffisamment handicapantes) de Ludovic de Besançon qui pouvait raisonnablement prétendre au titre régional (finaliste l’an dernier) dès son 1er match, et du Lédonien Patrick (nous étions ensemble motocyclistes à la CRS 43 en début de carrière et l’un a beaucoup mieux fini que l’autre!) et du Dijonnais Thomas (aussi investi sur le terrain qu’à la lecture d’une BD!) – un grand dommage car ils avaient été plus que convaincants avant leur mésaventure.

Triste.

Quant aux autres ce fut la guerre à tous les étages et les places furent chèrement acquises sauf pour les têtes de série Charlene, Frédéric et Pierre qui évoluent (ou ont évolué) en club.

La victoire est rarement le fruit du hasard.

La défaite non plus…

Et c’est aux alentours de midi trente que nous rejoignîmes la CRS 43 pour un déjeuner à la fois roboratif et festif avec le tirage de la tombola organisé par notre partenaire et ami Laurent, président régional de la MGP.

On ne remerciera jamais assez le soutien inconditionnel de la MGP lors de la plupart de nos organisations.

C’est vers 14 H 30 que les 5 poules finales débutèrent (poule des 1ers, des 2emes…).

Avec le nivellement des niveaux, les matches furent encore plus âpres et acharnés.

Du beau – et parfois, mais pas trop souvent, du moins beau ! – jeu au rendez-vous, ça faisait plaisir à voir depuis la table de marque.

A 15 H30, après la victoire de la locale de l’épreuve Charlene – toujours aussi impressionnante de tonicité et d’efficacité – sur le Pontissalien Christophe, le roi du smash (aussi bien avec le volant qu’avec un ballon de volley), la grande finale eut lieu avec un nouveau succès de Pierrot désormais licencié à l’USPHD (au grand dam de son ancien président, Micka de Montbéliard) en 2 jeux secs face au Bisontin Frédéric, toujours aussi hargneux dans les échanges.

Comme je le disais un peu plus haut, la victoire est rarement le fruit du hasard mais on peut rajouter aussi qu’elle est parfois déterminée par le souci du détail – Der Teufel steckt im Detail (le diable est dans les détails) écrivait Nietzsche (1844 – 1900) – et ce fut une nouvelle fois le cas en ce mardi 09 octobre 2019.

Lors du changement de côté à la fin du 1er set, Pierrot profita de la pause pour croquer dans sa banane et… dans la pâte de fruit de Fred ! Même si ce dernier fit part de son mécontentement (bon enfant je vous rassure) le mal était fait, il n’allait pas avoir suffisamment d’apport énergétique pour la suite.

Résultat : le 2eme set fut en sens unique, bien verrouillé par Pierre, toujours aussi à l’aise avec ses longueurs et ses amortis – à la fin Fred s’inclina, en panne d’essence.

Applaudissements nourris et remise des prix dans la foulée avec la présence de monsieur l’adjoint du chef de circonscription et de son collègue officier.

Podium féminin : Charlene, virginie, et Valérie – Betty, championne de natation et de running, s’était trompée de sport, mal renseignée par ses collègues Lédoniens !!!

Podium masculin : Pierre, Frédéric et Christophe.

Classement scratch : Pierre, Frédéric et Charlene !

CLASSEMENT COMPLET

Mention spéciale à Jean-Christophe qui échappa de peu à la cuillère de bois en remportant son match contre sa collègue de service Betty. Je le soupçonne d’avoir usé de subterfuge avec les autres Lédoniens pour faire venir Betty et éviter ainsi l’humiliante dernière place !!!

En tous cas bravo à toutes et tous pour le bon état d’esprit général et nous souhaitons un bon et prompt rétablissement aux blessés du jour.

Et spéciale dédicace à Béatrice qui pourra aller se coucher avec la satisfaction du devoir accompli ; elle me comprendra…

PHOTOS

 

 

 

 

Articles similaires :
Ligue Est
Autres sports
Publié le 07 Oct 2019

Championnat régional Grand Est de badminton

+
Ligue Est
Autres sports
Publié le 07 Oct 2019

Journée 3 raquettes

+