Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 16 Juil 2020

PORTRAIT 14 (CTL JUDO) : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

A la rencontre de nos bénévoles…
Après l’association de Vierzon, nous nous arrêtons aujourd’hui sur un conseiller technique de Ligue, Thomas. C’est d’Orléans que Thomas nous parle de sa discipline, le judo qu’il gère avec son adjoint régional Yann. Ce serait particulièrement réducteur de ne parler que du judo tant Thomas est un sportif complet. Sport individuel ou collectif il est un compétiteur généreux d ‘engagement. Pour exemple, lors de la finale nationale du combiné policier il termine 4ème au classement individuel avec bon nombre d’athlètes plus profilés pour cette discipline.
CLB : Bonjour Thomas, peux-tu te présenter ?
Thomas : Bonjour, je suis dans la police depuis treize ans, j’ai fait quelques années sur Paris dans différents services avant de revenir dans ma ville natale d’Orléans où je suis maintenant en police judiciaire. Je suis marié et j’ai deux enfants. Je suis licencié FSPN depuis mon retour sur Orléans soit depuis 2012.
CLB : Parle-nous de ton vécu et ton expérience de sportif ?
Thomas : Ma discipline de cœur est le judo, je le pratique depuis mes 6 ans. J’y suis venu pour m’apaiser en tant qu’enfant bagarreur et agité et ce sport est devenu une passion. Sur le plan humain j’y ai trouvé beaucoup, d’abord de la rigueur, du goût pour l’effort et la compétition mais surtout des copains. J’ai remporté plusieurs fois les championnats départementaux du Loiret puis de ligue civile Touraine Berry Orléanais, j’ai fini second à un tournoi jeunes internationaux à Grenoble mais mes plus belles réussites sont des participations aux championnats de France par équipe avec mon petit club de Saint Jean de Braye (petite ville à côté d’Orléans). Car aucune compétition individuelle ne remplace cette émulation que l’on retrouve autour d’une compétition partagée avec les copains.
Plus récemment j’ai décroché une troisième place au championnat de France Police ce qui m’a permis de participer au rassemblement de l’équipe de France Police et j’avoue que si physiquement c’est exigeant le moment humain était très agréable.
Ensuite je suis très demandeur de sport au niveau fédéral et je participe à plusieurs disciplines organisées par la ligue comme le combiné policier où j’ai pu aller jusqu’au championnat de France Police défendre les couleurs de la ligue CLB à Reims pour les championnats de France Police l’année dernière.(NDLR: il a terminé 4ème , à 6 secondes du podium)
CLB : Quel est ton rôle au sein de la Ligue ?
Thomas : Participant à des activités diverses et variées de la ligue je me suis dis que mon implication pouvait aller au-delà et quand Rudolphe M. et Florence B. (anciens CTL de l’ancienne ligue) m’ont proposé de prendre leur place j’ai accepté avec grand plaisir et j’avoue une certaine fierté. Depuis maintenant plus de quatre ans j’exerce ce rôle avec envie et depuis les changements de ligues, j’ai été rejoint par Yann Q. qui est CRS en Bretagne.
CLB : Le rôle de cadre technique, tu l’as connu dans la police ou étais-tu déjà impliqué dans ta vie privée ?
Thomas : Avant mon engagement dans la Police j’ai déjà coaché des plus jeunes au bord du tatami mais l’organisation d’évènements comme les rassemblements que nous faisons maintenant m’étaient inconnus. J’ai bénéficié de l’aide dont j’avais besoin par l’intermédiaire de mon entraîneur civil mais aussi par Vincent Barbeau qui est toujours à l’écoute de nos demandes.
CLB : Comment procèdes-tu dans l’exercice de tes fonctions ?
Thomas : Je m’organise pour réunir tous les judokas qui le souhaitent au moins une fois par an pour un moment de partage et d’entraînement entre nous afin de mieux se connaître. J’essaye d’inviter lors de nos rassemblements des judokas extérieurs qui nous apportent une dimension technique différente. Par ailleurs j’essaye de faire venir des personnes étrangères à ce sport et ce dans une démarche de découverte et de promotion de notre sport.
Ensuite au sein de l’équipe régionale je recense ceux qui souhaitent faire de la compétition et notamment participer aux championnats de France Police.
Pour cela nous sommes en contact avec la ligue pour le côté disons administratif des choses. J’essaye de relancer régulièrement les participants potentiels et de communiquer avec les judokas que l’on peut trouver dans les différents commissariats de la ligue. Ce n’est pas toujours évident mais mon réseau s’étend avec les années qui passent et je tiens à ce que le judo soit pérenne au sein de la ligue CLB.
Petite note cependant quant aux facilités de participations aux activités proposées par la ligue où je constate que selon la hiérarchie, les autorisations sont plus ou moins difficiles à obtenir. Je pense que les refus n’aident pas à inciter la participation aux activités de la ligue.
CLB : En dehors des championnats régionaux FSPN, participes-tu avec ton équipe à des rencontres civiles ?
Thomas : Non malheureusement car la plupart des compétitions civiles par équipe imposent souvent une licence d’un même club civil pour les participants d’une même équipe. Cependant c’est une idée auquel il faudrait réfléchir sérieusement et je vais me pencher là-dessus.
CLB : Comment gères-tu ton investissement associatif avec ta vie professionnelle et personnelle ?
Thomas : L’engagement associatif demande du temps mais tout cela peut parfaitement s’organiser avec des contraintes horaires comme les miennes grâce notamment au soutien des personnes de la ligue.
CLB : Dans ton sport que penses-tu du nombre de pratiquants présents sur les activités régionales ?
Thomas : Je le disais précédemment le nombre de pratiquants varie en fonction des années mais surtout de l’actualité de chacun en fonction du travail. Mais je ne relâche pas mes efforts pour continuer à rendre non seulement ma discipline visible en échangeant avec les « sachants » du sport fédéral mais aussi en participant moi-même et en incitant des collègues à participer à des activités sportives variées. Je pense que la communication se fait mais que des interventions plus régulières et ciblées permettraient de nous faire connaître encore mieux.
CLB : As-tu développé des échanges avec d’autres organismes, fédérations ou d’autres représentants de la sécurité intérieur ?
Thomas : Comme je l’évoquais, lors des rassemblements régionaux j’essaye de faire venir des personnes extérieures à la Police Nationale pour amener leurs savoirs et leur technique. Au cours du dernier rassemblement un collègue de la Police Municipale qui est spécialisé dans la technique au sol du judo est venu participer avec nous. Cela permet d’échanger aussi sur d’autres aspects que le sport ce qui est forcément enrichissant.
CLB : Quels seraient tes besoins pour développer ta discipline ?
Thomas : J’ai déjà fait la demande d’équipement notamment des vestes afin de pouvoir mieux afficher les couleurs de notre ligue lors des rassemblements nationaux. J’aimerais que l’on puisse proposer des kimonos frappés du logo de la ligue pour les mêmes raisons de visibilité.
CLB : As-tu des partenaires qui te soutiennent ?
Thomas : Non je ne me suis jamais penché sur la question mais je pourrais faire des recherches dans ce sens. Là encore je saurais écouter les conseils que l’on me donne avec grande attention !!
CLB : Pour terminer, des projets ou un message à faire passer ?
Thomas : J’ai pour projet de proposer à la ligue d’organiser les championnats de France Police de judo ce qui je crois n’a jamais été fait depuis la création de notre nouvelle ligue. J’ai déjà des propositions de mon club civil sur les locaux que l’on pourrait nous prêter mais cela ne s’arrête pas là…
Par ailleurs je parlais de promouvoir l’activité de la ligue CLB, je suis tout à fait ouvert à donner de mon temps pour aller à la rencontre des collègues ou des futurs collègues pour leur parler de cet engagement qui est le nôtre au sein la ligue.
Articles similaires :
Ligue Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 28 Juil 2020

PORTRAIT 16 (TRÉSORIER LIGUE) : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

+
Ligue Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 22 Juil 2020

PORTRAIT 15 (CTL VOLLEY-BALL) : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

+