Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 19 Mai 2020

PORTRAIT 5 : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

A son arrivée au bureau de l’association de la CRS 51 de SARAN (45), Yannis souhaitait apporter une nouvelle dynamique au Club Sportif Orléanais. Entre déplacements professionnels, organisation d’événements et projets, il nous fait découvrir son rôle de président.

CLB : Bonjour, Peux-tu te présenter ?

Yannis : Bonjour, je suis rentré en 1998 après avoir effectué mon service militaire en tant que Policier Auxiliaire à St Dizier. Natif d’Épinal dans les Vosges (un jour de juin 1973), je suis actuellement à la CRS 51 de Saran, où j’y suis très bien. Je suis marié, un enfant…et licencié FSPN depuis mon année de stagiaire.

CLB : Parle nous de ton association ?

Yannis : L’Association Sportive de la CRS 51, déclarée sous le nom de Club Sportif Orléanais (C.S.O), a été créé en mars 1968.
Nous avons d’ailleurs célébré le cinquantenaire en nous jumelant avec l’association sportive de la Police Municipale de Turin.
Depuis une petite dizaine d’années, nous comptons environ une cinquantaine d’adhérents FSPN.
Il nous est très difficile de participer aux nombreuses activités FSPN, mais les quelques fois où ça s’est produit, nous y avons toujours fait bonne figure en remportant notamment des tournois de foot salle, une place de 2 en coupe de France de pétanque, ou un titre de champion de France par équipe en cyclisme (+ de 40 ans) en 2015 avec la sélection Centre Poitou Charentes ainsi que d’autres places d’honneur dans d’autres disciplines.
Nous participons davantage à des événements que nous créons et finançons nous-mêmes.
En effet, avec nos 200 et quelques jours de déplacements par an dans l’hexagone, nous essayons de proposer des activités ou des initiations à nos adhérents afin que nos absences loin de nos familles passent mieux.
Ainsi, nous avons pu faire du char à voile à Calais, du surf ou de la pelote basque au Pays Basque, de la via ferrata dans les calanques de Marseille, du quad, du karting, de l’escrime, du canyoning, du saut pendulaire, cyclisme sur piste au vélodrome de St Quentin, des Olympiades avec divers tournois etc…et même un album Panini il y a 5 ans où chaque adhérent était représenté en vignette autocollante. De stagiaire à officier, chacun a pu échanger ses doubles ! L’égalité est de mise dans nos pratiques.

Le CSO est donc très dynamique et n’oublions pas sa salle de musculation que nous complétons actuellement avec du matériel de Crossfit puisque cette activité est bien développée chez nous maintenant avec des coachs énergiques et performants.

CLB : Quel est ton rôle au sein de l’association ?

Yannis : Adhérent FSPN, j’ai été nommé Vice-Président du CSO en 2013 avant de prendre la Présidence l’année suivante. Je me suis entouré d’une équipe pour conduire l’association : John P. (Trésorier) Jean-Marc P. (Trésorier Adjt), Laurent T. (Secrétaire), Nicolas G. (Secrétaire Adjt).
Nous avons d’excellents rapports avec la Ligue Centre Loire Bretagne à tel point que grâce à eux nous avons pu établir un contact et créer notre jumelage italien.
Malheureusement, mon domicile éloigné du siège de la ligue ne me permet pas d’avoir un rôle ou d’assister aux différentes réunions…les nombreux déplacements professionnels en sont aussi la cause.

CLB : Le milieu associatif, tu l’as connu dans la police ou étais-tu déjà impliqué dans ta vie privée ?

Yannis : Comme beaucoup de licenciés, j’ai appartenu à des milieux associatifs mais je n’avais jamais intégré un bureau.

CLB : Comment gères-tu ton investissement associatif avec ta vie professionnelle et personnelle ?

Yannis : Avant chaque déplacement professionnel, j’essaie de prendre contact avec une association sportive locale où nous nous rendons.
Le but est d’obtenir une initiation d’un sport un peu insolite (pelote basque, surf, escrime, char à voile etc…) Mais l’emploi du temps et le contexte auquel nous dépendons ne sont pas toujours compatibles pour planifier des activités.
Il arrive parfois de nous arracher les cheveux sur une date et un horaire pour une activité et que la veille, la compagnie déménage à 500 kms pour un emploi de dernière minute.
Ce sont les aléas de notre métier, et nous ne sommes pas épargnés par la charge de travail depuis le contexte terroriste.

CLB : Quels sont les sports majeurs au sein de l’association ?

Yannis : Les sports majeurs varient selon les années, les mutations, les arrivées, les départs….
Le cyclisme pouvait atteindre des sorties de 15 cyclistes et nous retrouver qu’à 4 ou 5 trois ans après. La muscu est une base où beaucoup d’adhérents s’adonnent ; le Crossfit émerge et prend une place importante ; le foot attire toujours autant.

CLB : Comment analyses-tu la participation des licenciés de l’AS aux activités locales, régionales ou nationales ?

Yannis : La FSPN offre de nombreux avantages à ses licenciés, ne serait-ce par la couverture administrative en cas de blessure ou accident.
L’argent reste néanmoins le nerf de la guerre et chaque association fait face avec ses armes et ses adhésions.
Les championnats restent toutefois très attractifs, et lorsqu’on y a goûté on a envie d’y retourner ; malheureusement le temps ne nous le permet pas toujours….

CLB : Avez-vous réussi avec l’AS à développer des échanges avec des organismes locaux ?

Yannis : Il nous arrive de rencontrer d’autres associations Police sur des rencontres de football.
Notre jumelage nous a permis de nous rendre à Turin et de les faire venir chez nous. La course cycliste “L’Ardéchoise” devait nous réunir de nouveau cet été, mais le coronavirus en a décidé autrement…
Nous sommes fiers aussi de représenter des associations autre que celles de la Police.
En effet, touchés par le combat de notre collègue de compagnie Christophe G pour ses enfants atteints d’une maladie rare, nous avons voulu avec lui et deux autres camarades du CSO effectuer un Tour d’Europe à vélo en mai 2019 afin de faire connaître leur association “Des Ailes pour Jules et Louise”.
Ainsi, nous avons effectué 2600 kilomètres en 14 jours, traverser 8 pays (France, Allemagne, Autriche, Slovénie, Hongrie, Croatie, Italie, Suisse).

C’est un souvenir gravé à jamais pour nous et la famille G, qui nous suivait et nous encourageait à distance avec des souvenirs et des anecdotes par dizaines.
Nous aimerions continuer cet exploit par fidélité en le renouvelant chaque année dans un endroit différent.
La traversée du Royaume Uni était prévue pour cette année, mais le contexte sanitaire nous contraint à repousser l’échéance.

Je précise d’ailleurs que pour ce périple, la FSPN nous a été d’une aide remarquable ainsi que tous les sponsors qui nous ont rejoints pour mettre sur pied cette aventure.
Nous lançons un appel à la générosité pour notre second épisode en terre britannique…

CLB : Quels seraient vos besoins pour développer l’association ?

Yannis : Nous aimerions avoir des facilités pour accéder à des enceintes professionnelles sur des rencontres sportives ou pour pouvoir justement utiliser ces équipements de qualité.
Pouvoir récupérer du matériel plus récent ; pourquoi pas se le passer entre association tous les semestres par exemple.

CLB : Avez-vous trouvé des partenaires qui vous soutiennent ?

Yannis : Nous essayons parfois de démarcher afin d’obtenir quelques subventions.
Malheureusement, les collectivités ou autres ne sont que très rarement réceptifs à nos requêtes.
Il arrive parfois d’avoir des promesses de subventions…et rien au bout !
Nous avons la chance d’avoir le soutien de la Société Générale/BFM ou mutuelles, Interiale, MGP.

CLB : Pour terminer, des projets ou un message à faire passer ?

Pour terminer, je voudrais commencer par remercier l’ensemble des adhérents du CSO ainsi que son bureau pour leur fidélité ainsi que toute la CRS 51.
Pour nous CRS qui bougeons toute l’année aux quatre de coins de la France, le sport reste une bulle, une échappatoire, un exutoire, qui nous permet de nous entretenir physiquement et mentalement et de faire face aux épreuves de notre quotidien professionnel de plus en plus violent.
Malheureusement, à la différence des commissariats qui travaillent sur place, nous sommes souvent livrés à nous-mêmes pour trouver un stade, une salle, une rencontre, un gymnase, une activité etc….
Peut-être la FSPN pourrait œuvrer dans ce sens en nous donnant des contacts locaux (associations sportives locales, représentants ou élus locaux etc…)

Merci !

Articles similaires :
Ligue Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 19 Mai 2020

PORTRAIT 6 : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

+
Ligue Centre Loire Bretagne
Autres sports
Publié le 05 Mai 2020

PORTRAIT 4 : PERSONNES QUI ŒUVRENT AU SEIN DE LA LIGUE CLB

+