Équipes de France Police
Sports mécaniques
Publié le 01 Oct 2019

Un Bol d’Or bien particulier !

Comme depuis plusieurs saisons c’est le Bol d’or qui ouvre le championnat du monde d’endurance vitesse.

A cette occasion, Frédéric WILLERY (DTN sports mécaniques) nous gratifie d’un excellent récit de cette semaine passée dans le var sur le mythique circuit du Castellet.

« Pour notre seconde participation au mondial d’endurance l’équipe a quelque peu été remaniée.

Deux nouveaux pilotes ont rejoint Florent et Antoine : Amandine Creusot  et Johan Wang-Chang.

(Amandine  est une des pilotes  féminines les plus rapide de l’hexagone et  Johan un  jeune pilote prometteur.)

Lundi 16 septembre : Installation du Team

Arrivée vers 9 h  et après avoir récupéré l’ensemble des accréditations des membres de l’équipe, nous nous sommes attelés à installer le box (Box 15 entouré du Team Moto Ain (champion du monde stock 2019) et Maco racing) ainsi que le paddock.

Mardi 17 septembre : Essais libres

Nous profitons de cette journée d’essais libres pour peaufiner les réglages de nos deux  machines notamment en changeant le train avant de la moto de course ( montage d’une fourche Ohlins ) et permettre à nos deux nouvelles recrues de se familiariser avec les R 1.

Mercredi  18 septembre : Vérifications techniques et  Shooting promotionnel

Le mercredi est la journée traditionnellement réservée  aux vérifications administratives (pilotes) et techniques (motos). Vérifications passées sans encombre grâce au travail de nos mécaniciens.

Nous avons également profité de cette journée pour mettre en avant notre administration au travers d’une séance photo réunissant les différentes directions de la police nationale, de la gendarmerie et des polices municipales.

Jeudi 19 septembre : essais libres, première séance de qualification et essais de nuit.

Après une dernière séance (deux heures) d’essais libres en matinée, les choses sérieuses commencent  avec les  Q1 (premières séances  qualificatives). C’est Florent qui ouvre le bal, au bout des 20mn ça passe, il est dans les 108% du meilleur temps de sa série.

Par contre ça ne passe pas pour Antoine, qui a du mal à se remettre en confiance après sa chute de la veille, ni pour Amandine qui a  une séance entrecoupée de drapeaux rouges et perturbée par la pluie (la moitié des pilotes de sa série ne parviennent pas à réaliser les minima !!!)

Enfin Johan, sur une piste mouillée, assure l’essentiel  en passant le cap de ces Q1.

Nous avons donc deux pilotes qualifiés, Amandine et Antoine devrons patienter jusqu’au lendemain pour obtenir leur billet pour la course.

En soirée les essais de nuit nous permettent d’ajuster quelques réglages sur piste humide.

Vendredi 20 septembre : Q2 et  Pit Walk (Ouverture des stands au public)

Pour la seconde séance d’essais chronométrés, nous avons décidé de ne pas faire rouler Florent et Johan (déjà qualifiés) afin de ne pas prendre de risques et de ménager nos machines.

Antoine ne réussit pas à atteindre les minima, il n’arrive pas à retrouver ses sensations après sa chute à haute vitesse de mardi ;

Amandine, dans une séance à nouveau entrecoupée de drapeaux rouges, parvient à arracher sa qualification dans les derniers tours.

L’équipe sera donc composée de Florent, Amandine et Johan (dans l’ordre des relais) pour cette 83 éme  édition du bol d’or et s’élancera demain de la 55éme position.

Le nombres de posters dédicacés par nos pilotes lors de la visite des stands ouverte au public  nous a permis de constater la popularité grandissante  de notre équipe .

Samedi 21 septembre : Warm up et départ de la 83 éme édition du Bol d’or

Nous n’effectuerons que quelques tours lors du Warm up du matin pour valider la machine de course.

A 14 h 15 le protocole de départ se met en place. C’est maintenant une habitude Florent prendra le départ. Les conditions climatiques sont particulièrement  mauvaises  avec de fortes pluies et un mistral très soutenu.

A 15 h l’ensemble des concurrents s’élancent, Florent réalise un excellent départ en remontant plus de dix places !  Il effectue un relais solide  et passe le relais  à Johan, nous sommes 47 éme. La pluie s’intensifie de plus en plus et les conditions de roulage deviennent périlleuses. Amandine prend le guidon vers 18 h alors que nous sommes remontés en 44 éme position.

Vers 18 h 20 la direction de course décide de faire rentrer l’ensemble des concurrents en parc fermé (drapeau rouge) et de neutraliser la course jusque 21 h. La piste est devenue trop dangereuse, impossible de rouler à près de 300km /h dans de telles conditions.

Vers 20 h la direction de course annonce que l’épreuve est suspendue et qu’un nouveau départ sera  donné dimanche à 6 h.

Dimanche 22 septembre : Nouveau départ  et belle remontée du team

Vers 5 h du matin un nouveau protocole de départ est mis en place et c’est sous safety-car que les concurrents reprennent la piste à 6 h

Au fil des relais et sur une piste redevenue praticable, la 22 remonte petit à petit au classement. Nous ne  rencontrons pas de problème particulier et la moto fonctionne à merveille. Les pilotes se font maintenant plaisir sur une piste sèche et enchaînent les relais. A 15 h c’est Johan qui passe la ligne d’arrivée en 34 éme position  et 17 éme en catégorie Stock.

Cette 17 éme place nous permet de marquer nos premiers points en championnat du monde, une bien belle récompense pour toute l’équipe qui a effectué un travail titanesque.

Il est à noter que nous terminons pour la sixième fois consécutive classés dans une épreuve du championnat de monde, preuve du sérieux de notre structure.

Un énorme merci  à notre équipe et à nos fidèles partenaires sans qui rien ne serait possible .

 Merci de votre confiance et soutien.

F.WILLERY TM du 202

Articles similaires :
Ligue Équipes de France Police
Sports mécaniques
Publié le 24 Avr 2019

BIS REPETITA POUR LE TEAM 202

+
Ligue Vie associative
Publication Fédérale
Publié le 19 Déc 2018

NOTICE LICENCE 2019

+