Équipes de France Police
Equitation
Publié le 25 Oct 2017

DES HAUTS ET DES BAS POUR VIRGINIE ALTISACCHI

Pour leur avant dernière compétition de l’année,Virginie ALTISACCHI et sa jument Quamilla Paluelle ont participé aux masters PACA de Cagnes sur Mer du 19 au 22 octobre dernier.

Sur un endroit très dynamique pour les chevaux, le caractère posé et calme de sa monture devait permettre à Virginie de réaliser de bons résultats sur l’hippodrome cagnois malgré le mélange de la foule et des jockeys sur leurs sulkys de compétition.

Malheureusement tout ne se passe pas comme on le souhaite et qui de mieux pour nous en parler que l’intéressée elle-même.

 

R.B. : Bonjour Virginie. Avant toute chose, merci de nous répondre! Depuis le temps que nous essayons d’avoir tes impressions nous y parvenons finalement.

Virginie ALTISACCHI: Merci à vous pour votre sollicitation. Cela permet une visibilité de ma discipline au sein de la FSPN. C’est une mise en lumière dans un quotidien où les journées sont très chargées.

 

R.B. : Alors comment s’est passé ton avant dernier concours de la saison?

V.A. : On peut dire que ça a mal débuté puis que ça s’est mieux terminé. Le premier jour j’ai tout de suite senti que quelque chose n’allait pas chez ma jument. Quamilla n’était pas concentrée et ne bougeait pas comme d’habitude. Dans le jargon on dit qu’elle n’était pas aux ordres. Du coup je me classe 55ème sur 74.

 

R.B. : La première journée fut certes décevante mais sais-tu pourquoi ta jument avait un tel comportement?

V.A. : Oui. Par chance un ostéopathe équin m’accompagnait et a pu déceler une contracture des vertèbres. Il a manipulé ma jument sans me donner de faux espoirs sur le reste de la compétition car généralement comme pour les humains on ne doit pas solliciter le corps durant 48 heures après manipulation.

 

R.B. : Sauf que là tu n’avais pas trop le choix si tu voulais continuer.

V.A : Tout à fait en plus je me suis dit qu’on était en fin de saison et qu’elle pourrait se reposer pendant trois semaines après cette echéance.

 

R.B. : Au vu du résultat de la deuxième journée on constate que l’état de santé de ta monture s’est amélioré.

V.A : Je me suis classée 18ème sur 74. J’ai retrouvé ma jument aérienne, souple dans son dos et qui se porte. Un régal.

 

R.B. : De bon augure pour le final!

V.A. : Sur la dernière journée je termine encore une fois 18ème sauf qu’il y avait 104 participants. Franchement je ne pouvais pas faire mieux. Nous faisons un sans faute qui se joue au chrono.

À ce jeu là, les autres cavaliers étaient avantagés avec des chevaux plus grands et plus dans le sang. Les foulées forcément plus grandes ont fait la différence.

 

R.B. : Pour résumer tu es satisfaite des résultats.

V.A. : Tous les compétiteurs veulent terminer sur le podium mais au vu des aléas je m’en tire pas trop mal. Je suis heureuse que ma jument ai pu se rétablir aussi vite sachant que ma dernière compétition est prévue dans deux semaines du 09 au 12 novembre à Béziers (34).

 

R.B. : Virginie, bon courage pour la suite. Avant de te mettre au repos pour la trêve hivernale de Quamilla, nous aurons un œil sur tes derniers résultats!

 

Articles similaires :
Ligue Équipes de France Police
Equitation
Publié le 07 Sep 2018

FLORIANE CASSANAS: UNE PREMIÈRE SAISON ÉPIQUE!

+
Ligue Équipes de France Police
Equitation
Publié le 10 Juil 2018

EXCÈS DE VITESSE POUR GÉRALDINE BLANC ET ORPHÉE DES ORS

+