Est
Autres sports
Publié le 05 Oct 2018

REGIONAL BIATHLON ARCON (25)

 

Biathlon à Arçon le jeudi 04 octobre 2018

Cet article est dédié à Julie, la femme de Régis, collègue de la CRS 43 de Chalon Sur Saône , coureur à pied de valeur nationale, décédée accidentellement vendredi dernier alors qu’elle circulait paisiblement à vélo sur une petite route non loin de son domicile. Elle laisse derrière elle un mari au chagrin insondable, une petite Elie de 5 ans 1/2 et un tout petit Toni de 2 ans 1/2…

Difficile d’enchaîner derrière un tel drame.

Histoire de se remettre tranquillement de ce moment d’émotion, une petite définition du mot biathlon :

Du latin bi-, « deux », et du grec athlon (ἆθλον) « combat, lutte », c’est donc une épreuve combinant deux disciplines, en l’occurrence, aujourd’hui, le tir et la course à pied.

Les plus perspicaces auront tout de suite compris que ce type d’épreuve est LE sport qui colle le plus à notre profession (avec le squash évidemment ; pour les soupçonneux voir mon article dans sportpolice à ce sujet !).

La patrouille de 2 fonctionnaires en milieu plus ou moins hostile est notre quotidien et nos seuls outils pour faire face sont notre dextérité et notre endurance ; les fondements du biathlon.

Toute la dream team de Thierry, notre CTL, nous accueillait dans les installations du stade Baverel et la tâche était d’ampleur avec une affluence inédite à ce jour : une grosse cinquantaine de collègues de BFC renforcée par quelques Mulhousiens avait répondu à l’appel de la douceur de vie du Haut-Doubs.

Tous savaient qu’un apéritif roboratif et une bonne table les attendaient à l’issue de la course mais encore fallait-il affronter les 6 kms de relief tourmenté et pouvoir gérer son cardio pour ne pas être minable au tir couché à la 22 LR à 50 mètres.

A ce petit jeu il ne suffit pas d’être bon coureur pour performer car chaque tir manqué rallonge la distance initiale de 100 mètres. De même, être bon tireur n’est pas suffisant pour finir devant ; seul un subtil dosage de l’un et de l’autre permettra de briller.

La quadrature du cercle pour certain.e.s !

J’aimerais, dans ces lignes, citer tout le monde car du premier au dernier l’effort fut intense et méritoire mais, le format de cet article ne le permettant pas, je vais devoir sélectionner les meilleur.e.s une fois de plus. CLASSEMENTS

Suite à l’affaire Weinstein, après #Balance ton porc et #Me too, je me garderais bien de ne pas commencer le palmarès par celui de ces Dames !

Un 1° constat : les petites jeunes ont encore du chemin à faire…

Un 2° : les 3 premières auraient fini au pied du podium Sénior Hommes devant un certain Mathieu, ancien motocycliste de la Police Nationale !

La Dijonnaise Isabelle fit honneur à son statut de favorite (et ce n’est jamais simple) en repoussant les assauts de la toujours pugnace Sandrine (toujours aussi à l’aise sur ses terres) et en mettant plus de 2’30 » à la troisième, Patricia, la Lédonienne, fervente amatrice des réseaux sociaux et qui sait ce que le mot « effort » veut dire (demandez à Yves, il en est la 1ere victime!!!)

Avec l’allongement de carrière qui n’existait quasiment pas il y a encore quelques années, la catégorie Vétérans 3 (60 ans et +) est désormais d’actualité même si nous avons eu besoin d’un invité en la personne de Jean (68 ans) pour étoffer le podium !

Sans surprise, car il est toujours affûté comme un stagiaire, the winner is Jean-Paul (64 ans quand même), le dynamique et omnipotent président de l’ASPNY (Auxerre et Sens, quoi…) ; son chrono de 38:12 l’aurait placé 4° Sénior devant… un certain Mathieu, ancien motocycliste de la Police Nationale !

La catégorie V2 (50 ans…) que j’affectionne tout particulièrement (!) voit la victoire d’Étienne sur ses terres, aussi à l’aise sur un vélo qu’avec des baskets, devant Yves de Lons, toujours en forme olympique grâce à en entraînement quotidien intense imposé par sa chère et tendre (voir plus haut) et Luc, un des derniers motards de la FMU de Besançon, toujours présent quand ça monte et ça descend et qui a pris sur son temps de récupération pour assurer le rôle ingrat du photographe sportif (en fait il a dû obéir à mes instructions, il ne sait pas dire non ! Un grand Merci à lui).

Le podium de la V1 (40 ans…), certainement la catégorie la plus disputée tant en terme de participants (29) qu’en terme de chronos (avec beaucoup de bagarres dans la même minute), prouva un fois de plus qu’il fallait être vraiment costaud pour y accéder. Les trois se tiennent en 1’30 et surtout ils auraient fini sur la 3° marche du podium Sénior devant Florent, qui avait pourtant mis du gaz comme d’hab’.

Le Vésulien Pascal n’a pas fait dans la dentelle en mettant, avec un beau 27’58, quasiment 1’30 à son poursuivant Franck, le Mulhousien, qui dut s’employer pour se débarrasser de Jean-Claude, venu de Chalon avec beaucoup d’ambitions puisqu’il a repris sérieusement l’entraînement cette année avec son pote Jérôme qui finit quant à lui à la plus mauvaise place à moins de 30 ».

Enfin nous arrivons aux jeunots (- de 40 ans)  qui n’étaient que 6 et avec, à l’arrivée un écart de plus d’1/4h entre Mickael le Dijonnais et le vainqueur scratch l’Auxerrois Nicolas.

Au départ la tension était extrême entre Nico et Adrien qui se connaissent par cœur. Mais le suspense fut de courte durée quand on vit le Belfortain Adrien perdre pied au tir. C’était déjà pas évident de se tirer la bourre avec Nico, si en plus on rajoute des centaines de mètres…

Bref, vous l’avez compris la lutte (ἆθλον, voir plus haut) tourna en faveur de l’Icaunais qui avait reçu des ordres bien précis de son président quant au résultat attendu. Quand on connait le caractère parfois ombrageux (et je pèse mes mots) du patron, il s’agit de ne pas se louper. Bravo à Nico avec un superbe chrono de 25’59 !

Et le spectateur (de loin, à plus de 5mn) de ce combat fratricide fut Florent qui apporta la 3° place à l’ASP Belfortaine. Florent, un des collègues les plus polyvalents de la BFC, toujours à l’aise quelques soient les sports…

Tout au long de la journée l’ambiance fut exceptionnelle grâce aux organisateurs qui étaient au four et au moulin, grâce à Gilles notre bon secrétaire de ligue et Eric venu faire une pige en tant qu’informaticien, grâce à la MGP représentée par Laurent, l’excellentissime président BFC qui a toujours les poches pleines de lots, grâce aux patrons de la PAF et du CU venus nous soutenir et aussi apporter quelques lots (spécial dédicace à Mr Troussot), grâce à David le maître des lieux et surtout grâce au… soleil !

 

PODIUM SENIORS

ALBUM PHOTO

Articles similaires :
Ligue Est
Autres sports
Publié le 23 Nov 2018

BIKE AND RUN BFC : LA CRS 43 A L’HONNEUR !

+
Ligue Est
Autres sports
Publié le 16 Nov 2018

BADMINTON BFC : FINALE DE HAUT NIVEAU !

+